tout s accelere

Je sais qu’il y a mille manières autre que le cinéma (salle obscure et fauteuils rouges) de voir un film aujourd’hui, mais je n’ai jamais autant pensé que devant ce film-là qu’il était absolument nécessaire de le voir au cinéma. 

Pourtant, c’est un documentaire et pourquoi aller voir un documentaire au cinéma d’après tout , quand il serait tout à fait possible de le voir plus tard sur un autre support... 

Vous serez d’accord avec moi, rien dans un documentaire ne nécessite vraiment un tout grand écran, un son transcendant et une qualité d’image énorme. Certes. Mais tout dans ce film nécessite d’être projeté en public.

Car ce film s’impose à être proposé comme un nécessaire objet cinématographique à part entière, car, si celui-ci n’est pas la pleine démarche du cinéma, alors je ne vois pas ce que cela peut être de mieux... Quoi de mieux pour un film que de passer un message aussi puissant, qu’il concerne tous et chacun et transcende les générations ?

Quoi de plus nécessaire que d’aller toucher le public, au point de le questionner, le remettre en question, l’interpeller, en passant par l’image. C’est en tout cas pour moi le propre du cinéma. Sa fonction. C’est ce pourquoi je préfère aller au cinéma. C’est ce pourquoi le cinéma me subjugue autant: cet art de proposer au public un moyen de réflexion en prenant à partie ses sens et sa conscience.

Gilles Vernet écrit et réalise ici un documentaire très abouti, aussi bien sur le fond que sur la forme.

Techniquement, c’est maîtrisé. Bien que certains plans d’ensemble soient légèrement convenus (en même temps comment illustrer l'accélération mieux qu’en accélérant l’image ?)

Mais le génie réside dans le sujet, et son choix de traitement.

 

Le sujet, à priori, c’est le temps, et plus spécifiquement son accélération dans nos sociétés occidentales modernes.

Même si en réalité, Gilles Vernet nous parle plutôt de l’accélération du temps vu par les enfants.

 

L’idée lui ai venu au contact de ses élèves de CM2, avec lesquels il a partagé ces interrogations et desquels les réponses, spontanées, justes et tellement surprenantes, lui ont soufflées l’idée de filmer les réflexions de la classe autour de ce sujet.

 

Longtemps trader dans de grandes banques internationales, étouffé par un rythme de vie absolument dément et absurde, il se reconvertit dans l’enseignement après avoir appris que sa mère était atteinte d’une maladie incurable.

tout s accelere 2

C’est la lecture du livre d’Hartmut Rosa «Accélération» qui déclenche véritablement son projet. 

Inspiré par l’approche sociologique et philosophique à propos de l’accélération dans notre modernité, Gilles Vernet introduit les propos d’Hartmut Rosa dans son documentaire et lui associe les interventions sincères et éclairées de 4 autres spécialistes dans leur domaine:

Nicolas Hulo en tant que porte parole de l’environnement, Etienne Klein qui allie des réflexions autant physiques que philosophiques notamment à propos de notre rapport à la mort au sein de nos sociétés modernes, Nicole Aubert qui partage son approche de l’accélération des rythmes de vie en entreprise et Jean-louis Beffa président d’honneur de Saint-Gobain pour son point de vue économique. 

tout s accelere 3

Tous les quatre font écho aux propos avisés des enfants de CM2, qui, du haut de leur jeunesse, proposent une vision du monde inédite et à bien des égards, extrêmement positive. Leurs réflexions interrogent sur le rôle de l’argent, sur le pouvoir, le dépassement de soi et la mort...

Tous ensemble, ils tentent de comprendre pourquoi, alors que tout nous démontre que l’on touche les limites sociales, économiques, environnementales et psychologiques, la société, et par-là même, nous-même, accélérons encore le rythme.

Pourquoi nous amenons-nous à l’épuisement ?

 

Le résultat est fascinant, car de questionnement en réflexion, tous (les enfants en particulier) nous emportent avec eux au travers d’une véritable pensée philosophique passionnante et régénératrice.

Gilles Vernet le reconnaît, rencontrer une classe telle que celle-ci est rare dans une carrière, mais l’alchimie ici est sublime, et la preuve est faite que la plupart de nos réponses demeurent en chacun de nos enfants, et qu’écouter et appréhender ce qu’ils ont à dire est loin d’être dénué de sens pour envisager l’avenir.