152985

Donc, comme je le laissais présager en début de semaine... je suis allée voir le second volet de Divergente ! (Et non, si vous tenez à le savoir, je n’en suis pas très fière... M’enfin, j’assume (presque), même si sur le coup, au milieu de cette très grande salle toute remplie d’adolescents, je ne faisais vraiment pas la maligne... ah ça, non... ! - Mais en revanche, je faisais remonter la moyenne d’âge... oui, ça pour le coup, je ne peux pas le nier ! Pfffiiioouu c’était pas facile facile, mais j’ai survécu vous voyez ?!!) ;-)

Ce qui n’était pas simple non plus (et qui doit être inhérent à l’âge déjà avancé de mon cerveau - ou bien à son incapacité à s’adapter à son environnement numérique en contante évolution...!) c’était la 3D ! (Vous ai-je déjà dit que je n’aimais pas ça du tout ?! Je ne sais jamais où regarder je dois dire... :-/) (Et oui, ah ceux qui se demanderaient, je mets bien les lunettes prescrites avec la séance sur le bout de mon nez, j’suis pas encore totalement sénile... mais bon, comme je ne mets pas mes lunettes de vue prévues pour voir de loin du coup, je crois que ça ne fait pas bien la mise au point là bas derrière, au fond de ma matière grise...!) Bref ! Tout ça est un peu complexe pour moi, mais... une fois encore, j’ai survécu !

199176

Bon, après, je ne tenais pas à continuer ma liste de petits problèmes existentiels, mais bon, puisqu’on en parle, vous savez ce que je pense des films en VF ?!... c’est insupportable. (Et oui, j’ai cumulé ça aussi...:-/)

En fait, en vrai, entre cette séance de ciné et une bonne vieille séance de torture, y’avait pas des kilomètres... voyez un peu ?!

Non parce que certes, je ne me suis pas simplifiée la tâche en cumulant les morveux qui ne dépassaient pas les 15 ans, la 3D qui me file la nausée, la VF qui m’arrache les oreilles, mais si seulement le film avait été bon... (Comment ça je m’attendais à quoi ?!)

Hum... moui... en effet, si on parle de ça aussi... je suis forcée d’admettre que je n’avais pas fondé les meilleurs espoirs sur le produit cinématographique en question... je ne partais donc pas gagnante gagnante à ce jeu-là. Okay !

Cela dit, au point d’ingurgiter ce summum d’ennui... non, je n’avais pas eu suffisamment d’imagination pour l’envisager.

Je n’aime pas les films d’action en fait. Enfin... je ne suis pas fan... et assez mauvais public dois-je dire. 

C’est peut-être ça ! (ou pas...)

160228

Non, parce qu’on ne va pas se mentir, ça s’agite, ça se tire dessus, ça s’entretue, ça fait du bruit et ça court dans tous les sens pendant approximativement 2h. Voilà. C’est tout.

La psychologie des personnages (la quoi ?!)... heu ben... comment dire...??! Y’a pas. Un scénario (avec une vraie histoire)... hum... je voudrais pas tout dévoiler en 4 mots (sautez un paragraphe si jamais hein...^^) mais bon... disons que les deux heures du film tiennent dans une petite boite rectangulaire haute comme un César qui s’anime pour délivrer un message holographique tout à fait stupide... voilà. Désolée j’ai tout spoilé... pas fait exprès... :-/

409781

Et sinon ? 

Ben, c’est moralisateur comme jamais, c’est longuet, ça nous explique en long, en large et en travers un propos au lieu de gentiment nous le proposer subtilement à l’écran (amis qui voulez préserver le suspens du scénario sautez ce paragraphe aussi si jamais...^^) à savoir que l’héroïne est traumatisé et n’a pas confiance en elle... enfin si, finalement la clé réside dans le fait qu’elle va accepter ses forces et ses faiblesses... (la vie quoi les gars... je sais bien que votre public cible est presque pré-pubère mais de là à les prendre pour des cons... faudrait peut-être se calmer... ou bien envisager de les initier à la psychologie et à la philosophie au lieu de les abrutir de schémas visuels pré-mâchés qui n’ont même pas d’intérêt esthétique...)

Bref! Je suis grognon (si peu... vraiment... je vous assure...)

Mais quand même... ça m’agace.

412125

Et alors ce qui m’agace encore plus c’est que Miles Teller soit à nouveau allé se fourvoyer là-dedans... Le garçon était pourtant brillant dans Whiplash... et là, il est juste un peu meilleur que les autres... histoire de nous permettre de reprendre un peu de souffle au coeur de cette asphyxie cérébrale (mal) organisée.

236631

Je dois admettre que j’aimais bien pourtant, l’esthétisme pré-fabriquée de Theo James à part ça... (parce qu’il me fait penser à l’ami d’un ami...) (et aussi parce qu’on ne va pas se mentir, il n'est vraiment pas dégueulasse à regarder!) (mais ça ne suffira pas à me convaincre de dire du bien de ce navet, navrée...)

C’est vraiment dommage, parce que j’avais fondé tous mes espoirs sur la bande son... (M83, Woodkid et Lykke Li quand même... pffff) mais même ça, ça n’arrive pas à trouver sa place, sauf peut-être pendant le générique, une fois les lumières rallumées, pour nous consoler vaguement en nous guidant vers la sortie...

 

Et à part ça, si vous arrivez à me démontrer qu'elle a pu passer de ça...

050894

 

... à ça (!)...

409000

 

... sans coiffeur avec ses pauvres petits ciseaux à couper du papier... 

Je vous fais possiblement un câlin... (ou pas... faut pas exagérer non plus... mais bon... ça m'intrigue c't histoire, pas vous ?!)