la couleur des sentiments

 

Titre original «The Help». 

 

Drame américain de Tate Taylor avec Viola Davis, Emma Stone, Jessica Chastain, Octavia Spencer. 

 

 

Bon, soyons clairs, ce n’est pas un grand film au sens strict du terme. Ce n’est pas non plus le film de l’année ! 

Mais, ça a beau être long (2h20 en VO, ça commence à ne pas être rien...!), le scénario* et la réalisation n’ont beau rien avoir d’original, je suis au regret de vous annoncer que j’ai quand même été séduite...!

 

Pourquoi ?

 

Ben parce que c’est plein de bons sentiments.

Et que j’aime les bons sentiments. Et qu’en plus, soyons honnêtes, ça ne fait de mal à personne les bons sentiments !

 

Ce qu’il manque à ce film, évidemment, c’est un contre-pied, parce que clairement, même les méchants on en oublie qu’ils sont méchants... Et ce qu’il y a en trop, on s'en serait douté, c’est des clichés. 

 

Mais qu’est-ce que ça fait du bien de croire, ne serait-ce que pendant 2h20, que l’on peut changer les choses. D’être ému par la simplicité,  le courage, l’amour des autres, le partage...

 

Bref. C'est une critique très fleur bleue. Mais j’assume !

 

 

 

Et évidemment,  j’ai adoré Skeeter (le personnage principal) ! Sans surprise en fait. Une idéaliste qui veut changer les choses, qui aime ce que les autres détestent, qui se bat contre ce qui la révolte, et qui ne comprend pas pourquoi être une femme lui interdirait de le faire, qui fait de son envie d’écrire un métier (en presque changeant le monde au passage !), et qui pense qu’un mari n’a rien d’obligatoire...

(J’aurai voulu être une Skeeter dans une autre vie !!)

 

 

 

 

 

  

Et sinon, à propos de cinéma, il faut aller voir «Intouchables» cette semaine, parce que ça à l’air excellent ! 

 
*D'après le livre de Kathryn Stockett.