Avec un retard monstre, et après une absence déplorable sur le blog depuis de nombreuses semaines (pour laquelle je suis mille fois désolée... mais les obligations personnelles et professionnelles prennent parfois malheureusement le pas sur tout le reste...) je reviens sur la pointe des pieds, en espérant que mon silence ne vous aura pas fait fuir trop loin, pour vous parler d’un DVD visionné il y a plusieurs semaines...

 

En effet, grâce à CineTrafic et Koba Films, j’ai eu l’occasion de voir «De grandes espérances», mini série britannique de Brian Kirk sorti le 3 avril dernier.

 

de grandes esperances

Directement inspirée du roman (peu connu) de Charles Dickens paru en 1861, cette adaptation en 3 parties a été proposé initialement par la BBC en 2011 avant d’être diffusée en France sur Arte.

Cette toute nouvelle version DVD en VF permet de rendre ce téléfilm totalement accessible à un large public qui saura être conquis autant par cette incroyable histoire désenchantée que par un panel d’acteurs incroyables, parmi lesquels: le jeune Douglas Booth dans le rôle principal, David Suchet, Gillian Anderson, ou encore deux acteurs qui ont contribué à la première saison de Game of Thrones, Harry Lloyd et Mark Addy... sous la direction de Brian Kirk qui a lui-même participé derrière la caméra à des épisodes de Game of Thrones ou encore précédemment des Tudors ou de Luther et de Boardwalk Empire...

 

19864194

Tout ce joli casting pour servir une histoire relativement sombre mêlant amour et mélancolie largement emprunte de pessimisme... Pour autant, une histoire complexe et envoûtante où se mêle à la fois la folie d'une femme et l'ambition d'un jeune homme à la froideur indifférente d'une jeune fille et l’amour du jeune héros prénommé Pip. 

Alors que toute l’histoire tourne autour de la découverte de l’identité du providentiel bienfaiteur du héros, on voit se dérouler au premier plan un panel de caractères et de personnages tous aussi désappointant les uns que les autres: De l’aristocrate désabusée par un mariage avorté au forçat au grand coeur en passant par le jeune orphelin sans le sou qui voit son avenir et ses rêves de grandeur se réaliser quand il hérite à 21 ans d’une grande fortune provenant d’un bienfaiteur anonyme.

Le casting rend de ce point de vue largement hommage au texte initial renforcé au second plan par une jolie mise en scène plutôt aboutie pour un format d’abord conçu pour la télévision. La photographie est sombre mais sublime; les décors et costumes sont vraiment soignés et la musique envoûtante... le tout participe à rendre un univers mystérieux et élégant particulièrement remarquable.

On notera quelques longueurs, mais globalement on appréciera ce format en trois parties qui permet de découvrir l’intégralité du roman de Dickens et de lui rendre hommage de manière assez fidèle.

 

La qualité de cette série en 3 épisodes de 52 minutes a par ailleurs été récompensée par 4 Emmy Awards  et 3 BAFTA Awards.

 

19864197

 

La distribution au complet se compose de :

Douglas Booth: Philip « Pip » Pirrip

Ray Winstone : Abel Magwitch, le forçat

Gillian Anderson: Miss Havisham 

David Suchet: Jaggers, l'homme de loi

Mark Addy: l'oncle Pumblechook

Frances Barber: Mrs. Brandley

Tom Burke: Bentley Drummle

Shaun Dooley: Joe Gargery, le forgeron

Vanessa Kirby: Estella

Harry Lloyd: Herbert Pocket

Susan Lynch: Molly

Paul Rhys: Compeyson/Denby

Paul Ritter: John Wemmick

Claire Rushbrook: Mrs. Joe

Perdita Weeks: Clara

19864198

Mary Roscoe: Hannah, servante de Miss Havisham

Oscar Kennedy : Pip jeune

Eros Vlahos: Herbert Pocket jeune

Izzy Meike-small: Estella jeune

 

 

 

 

La version DVD proposée par Koba Film  s'additionne en outre en supplément d’un Espace Découverte BBC où nous pouvons découvrir d’autres adaptations de romans tels que Parade’s end ou Jane Eyre ou encore Orgueil et préjugés, également parus chez Koba Films. 

 

 

Le résumé:

« Pip, jeune orphelin recueilli par sa soeur mal-aimante et son mari forgeron voit son destin bouleversé par trois rencontres et la providence: Tout d’abord celle d’Abel Magwitch forçat évadé croisé dans un marais, puis Miss Havisham aristocrate poussiéreuse et inquiétante ainsi que sa fille Estrella et enfin un mystérieux bienfaiteur qui lui fait remettre une immense fortune qui lui permet d’assurer son éducation et son avenir.» 

 

19864240

Critique à découvrir également sur Cinetrafic