441711

Impossible de lire une critique de ce film sans que Johnny Deep soit qualifié de  «Cabotin» !

Juste après viennent une flopée de vilenies quant à la bêtise notoire de ce film...

Une comédie policière ratée disent-ils...!

 Et bien, j’ai quand même eu la curiosité d’y aller traîner mes guêtres et... vous voulez que je vous dise ?

Personnellement j’ai bien ri !!

Mais attention ! Il faut s’armer de beaucoup de second degré et d’un oeil acéré en matière de cynisme anglais pour apprécier l’ensemble, oui c’est certain ! Mais ça n’en reste pas moins drôle !

L’intrigue ne présente pas d’intérêts majeurs je ne vous dirai pas le contraire (la faute à un scénariste pas des plus brillant certainement...) mais...

Les décors et les costumes eux sont parfaits ! Pimpants, colorés et très agréablement excentriques cela va sans dire !

 

Johnny Depp a beau être un sale gosse turbulent dont on voit arriver chaque mimique à des kilomètres (depuis ses, disons, 10 derniers films!), il n’en reste pas moins ici agréablement décalé à souhaits engoncé dans le costume parfaitement ajusté de ce Sir anglais !

243338

Et puis globalement, c'est un film où les acteurs s’amusent, ce qui est plutôt agréable.

Ils s’amusent certes à en faire trop mais cette débauche de trop prend tout son sens si on l’observe pour ce qu’elle est: une honorable comédie britannique qui remplie honnêtement son job.

 

Adapté de la première aventure du personnage de Kyril Bonfiglioli dans un ouvrage intitulé Don't Point That Thing At Me, publié en 1972, Charlie Mortdecai n’est autre que l’aventure burlesque de cet amateur d’art totalement excentrique dont la seule obsession du moment est sa moustache, et l’éventuel résolution de la disparition de ce Goya inestimable, dérobé chez sa restauratrice retrouvée sauvagement assassinée... 

Epaulé par son irrésistible épouse incarnée par Gwyneth Paltrow et son homme à tout faire qu’est Paul Bettany, il pourrait bien réussir à la fois à retrouver l’improbable tableau et à renflouer sa fortune dilapidée, nous offrant un divertissement survolté sans grande surprise mais pas aussi terrible que semblait l’envisager les «on-dit».

265299