Funambule, Grand Corps Malade (2013)

 

De Grand Corps Malade je vous en avais déjà parlé là, en novembre 2012 pour vous dire combien ses mots savaient me toucher.

Même si on est très loin de mon univers musical, même si de musique urbaine je n'écoute certainement que lui, je reste toujours très touchée par ses textes, et sa voix.

Funambule est extrait de son dernier album (Funambule) sorti en octobre dernier. Si je suis tout à fait honnête, ce n'est pas mon album préféré, mais il y a quelques textes percutants, et je l'ai tout de même beaucoup apprécié (d'autant qu'il m'a été offert par quelqu'un de très très cher, et ça, je sais, ça n'a pas grand chose à voir, mais pour moi, ça fait toute la différence !!) ;-)

Parmi mes textes préférés sur ce dernier album, "J'ai mis des mots" pour ces jeux de mots que j'adore et la dynamique, "Te manquer" pour cette douce poésie, "Tant que les gens feront l'amour" pour le propos désinvolte et toujours, la maîtrise des mots, de leurs sens entremêlés, dissimulés, exprimés...!

C'est en tout cas un album beaucoup plus musical que ses albums précédents, ce qui est assez agréable et qui le rend certainement un peu plus accessible. D'un autre côté c'est peut-être ce qui fait que c'est un album qui me touche moins puisque, ce qui me plaît avant tout, chez Grand Corps Malade, ce sont ses textes.

Mais je crois qu'il faut encore que j'écoute cet album plusieurs fois pour pouvoir mieux l'apprécier... souvent au fil du temps mon avis évolue !

Pour autant, dans tous ces textes sur ses précédents albums (4 au total) se cachent de véritables petites merveilles... "Ma tête, Mon coeur...", "J'ai pas les mots", "J'écris à l'oral", "Les voyages en train", "l'appartement" (excellent !!), "A Montreal", "Comme une évidence" et "Père et mère" (qu'après des centaines d'écoutes je ne suis toujours pas arrivée à décrypter en entier !!) ;-)

 

Belle écoute si le coeur vous en dit :-)

Et bonne journée ! ;-)