Un peu plus de 2 millions de téléspectateurs, hier soir, pour accueillir ce téléfilm de Frédéric Tellier, que l’on qualifiera de bon ! Très bon même ! De ceux qui nous changent la vision poussiéreuse que l’on a des téléfilms sur France Télévision ! 

 

On admettra qu’il y avait de quoi nous plaire. Des idées utopistes, du talent à la réalisation, un casting plutôt intéressant, du talent encore côté acteurs... Bref. De quoi être comblé pour toute une soirée ! 

 

Je vous rappelle l’histoire au cas où vous auriez passé votre soirée chez la concurrence...

Deux frères, Franck (Nicolas Giraud) et Régis (Aurélien Wiik), fils d’un agriculteur du Cantal, décident de gérer les dégâts de la Crise à leur manière; à savoir, en braquant des banques afin de redistribuer de l’argent à ceux qui en ont besoin. Evidemment, c’était sans compter l’arrivée du Commandant Viennot (Hippolyte Girardot) ...

 

Si le scénario est inspiré d’une histoire vraie, celle de Nikos et Vassilis Paleocostas*, deux frères grecs ayant créé «les robins des pauvres» pour venir en aide aux leurs afin qu’ils puissent réaliser leurs rêves, la qualité de la réalisation n’en reste pas moins remarquable.

 

Les images sont bluffantes pour un format TV, la photo est incroyable, avec une lumière léchée qui créer une atmosphère contrastée saisissante. Esthétiquement, c’est donc parfait. Et on applaudie également la mise en scène, traitée avec une justesse et une intelligence indéniable.  

 

Le jeu des acteurs fini de nous séduire. Car ils sont bons ! Je ne tarirai pas d’éloges sur Aurélien Wiik évidemment (inutile de préciser que je ne suis pas tombée par hasard sur la programmation de France 3 un mardi soir d’automne...!!), mais reconnaissons à Nicolas Giraud un talent parfaitement juste, également.

 

Donc globalement, c’est un téléfilm qui fait du bien ! 

Du bien de constater que l’on peut faire de belles choses pour la Télé; ça change ! 

Du bien de voir des acteurs juste parfaits ! 

Du bien de soulever des propos sensés et graves (la crise ne peut pas être plus dramatiquement d’actualité) tout en préservant la sincérité, l’utopie et la volonté de faire changer les choses.

 

En sortant de là, évidemment on veut y croire. Croire que c’est possible de changer les choses, qu’il faut agir, agir ensemble pour avancer vers un monde meilleur...!

On en vient à avoir des rêves simples donc. Idéalistes, certes, mais réels et sincères...

 

Alors pour une fois que la télé nous livre autre chose que du misérabilisme ou du rêve en boite pour ados pré-pubères en manque de reconnaissance, il aurait été dommage de ne pas se sentir concerné !

 

PS: Je vous ai dit que j’en viendrai presque à aimer l’Auvergne ??!! (magnifique région, s’il en est, où les températures avoisines dangereusement, déjà à cette période de l’année, des négatifs que mon cerveau refuse d’admettre !!) Frédéric Tellier parviendrait presque, à travers son sublime travail, et son talent indéniable, à nous convaindre par tant de couleurs, de contrastes, de profondeur dans ces paysages incroyables. 

On en arriverait même à trouver la ville d’Aurillac charmante... 

...J’ai dit qu’il y avait du talent chez cet homme, certes, mais il ne faudrait pas frôler l’imposture visuelle non plus !! 

Bon, je lui pardonne, parce qu’il fallait y arriver, tout de même, à me faire dire que le Cantal, c’est pas forcément fatal...! ;-) (oui, oui, j’assume la nullité du propos, évidemment ... !)

 

 

NB: Mardi prochain, France 3 diffusera un épisode de Louis la Brocante... (ben non, on ne peut pas gagner à tous les coups !)

 

 

Les Robins des pauvres, téléfilm policier français de Frédéric Tellier avec Nicolas Giraud, Aurélien Wiik, Hippolyte Girardot, Michel Duchaussoy, Clémentine Poidatz, Cédric Vieira, Alice Butaud. 

Dialogues (remarquables d’ailleurs !!) de Omar Ladgham, Gaëlle Bellan et François Avard.

Durée: 1h45.

 

 

Les Frères Paleocostas sont un mythe en Grèce au moment des faits. Issus d'une famille d'agriculteurs très modestes de Trikala (Grèce continentale), ils braquent des bijouteries et des banques. En 2009, Vassilis s’échappe pour la seconde fois (1ère fois en 2006) de la prison de Korrydalos, bénéficiant d’un soutien populaire sans réserve. Il reste en cavale. Son frère lui, est toujours en prison.