571442

Après 5 semaines d’indécision, je l’ai enfin vu !

Sous couvert du fait que décidément non, pour quelqu’un qui passe le plus clair de son temps à visionner des films, je ne pouvais pas passer à côté...

Après voir entendu multitudes d’amis me dire que vraiment il fallait que j’y aille...

J’ai cédé. J’aurais comme d’habitude, refusé de mon conformer à l’engouement général et attendu qu’il n’y ait plus que 10 personnes à la projection à laquelle je suis allée...

Presque 3 heures de film me rendaient furieuse d’avance, mais à la faveur d’un dimanche pluvieux, je me suis dit que c’était le bon moment...!! ;-)

 

La critique en tout genre est plutôt bonne, les avis de mes proches dithyrambiques, l’engouement général, et pourtant... je n’ai absolument pas accroché. Rien à y faire. Mon pressentiment était le bon, comme souvent. 

189183

Pour autant, puisque je l’ai vu, j’aime autant que ça ait été au cinéma, avec une qualité de son et d’image éblouissante, parce que oui, c’est bien là tout l’intérêt du film ! Donc pas de regrets ! (bon de toute manière, jamais de regret en ce qui me concerne pour le cinéma... je suis toujours bien trop curieuse pour regretter... j’aime savoir, analyser, appréhender et finalement me faire ma propre idée !!) ;-)

 

Pour le reste, je regrette quand même de l’avoir vu en français... parce que je suis certaine que les épouvantables dialogues sont forcément le fait du doublage... ou alors, on a dépassé l’entendement de la médiocrité !

(sur des films avec des budgets pareils, rassurez-moi, il y a des équipes sérieuses qui travaillent sur les dialogues et les doublages non ??!!)

 

Idem pour les acteurs (surtout Matthew McConaughey...) que j’ai trouvé sans consistance..

 

283415Le scénario, on en parle ?

Je ne vous ferai pas l’affront de vous dire que je n’ai pas tout compris... parce que si, en y réfléchissant bien, c’est limpide: l’être humain décide seul de sa destinée et il est maître de sa vie. Mais sincèrement 2h49 pour placer tout l’enjeu du film dans la dernière demie-heure, pitié !!

 

 

La musique, OK ! Ca va, elle se défend mais l’usage quasi prédateur qui en est fait pour nous rendre attentifs est très agaçante... 

A t-on idée de prendre les spectateurs à ce point pour des ânes qu’on se sente obligé de leur expliquer l’enjeu dramatique en musique ?

Oui, l’espèce humaine est menacée et de très courageux pionniers (auxquels on a menti pour les convaincre au passage) vont traverser la galaxie pour la sauver.

C’est d’un convenu...

 

Après, sur le sens profond du propos, l’instinct de survie, la relativité du temps, le sens de la vie... comme toujours Christopher Nolan va loin et s’attaque à la perception humaine dans son sens le plus profond... c’est saisissant, oui, mais ça n’a rien d’émouvant.

 

Esthétiquement, c’est grandiose, impossible de dire le contraire.

 

Finalement, mon avis est très mitigé. Sans regret mais sans surprise et sans passion...

Pourtant, d’ordinaire, Christopher Nolan sait me transcender...!

Allez comprendre...!