Amis de la pop joyeuse, passez votre chemin, ce n’est pas vraiment le sujet... 

Ici, nous serions plutôt dans la profonde mélancolie et le spleen le plus parfait... (quoique à propos de spleen, je prendrai le temps j'espère de vous parler d’un autre groupe absolument parfait aussi !)

 

The XX, c’est à ce jour deux albums. Mais quels albums !

 

Le premier, xx, sorti en 2009 venait concrétiser le chemin de ce groupe créé en Angleterre en 2005 par 4 ados amis sur les bancs de l’école. (C’est actuellement un trio, composé de Romy Madley Croft,Oliver Sim et Jamie Smith)

C’était déjà une merveille auditive (que j’ai découvert trop tardivement !!), fait de sons tellement audacieux, tellement surprenants, limite transcendants (non je n’en rajoute pas ! C’était réellement ma révélation musicale de l’année dernière !!).

 

Le second album, c’est Coexist, sorti en septembre 2012. Attendu pour ma part comme le messie tant j’avais hâte de voir évoluer cet univers musical si particulier. C’est assez étrange, mais j’ai beau connaître leurs albums parfaitement, chaque réécoute est une nouvelle découverte et de nouveaux sentiments... Bref! Tout ça pour dire que je voulais savoir ce qu’ils nous avaient préparé... ayant déjà écouté et réécouté Angels, le morceau introductif de l’album en attendant sa sortie, disponible sur Internet depuis l’été 2012.

 

Comme toujours quand je découvre un album, je l’ai écouté sur le chemin du boulot, écouteurs dans les oreilles, dans ma bulle, d’où absolument personne ne peut me sortir.

Le charme a opéré instantanément. J’avais beau l’avoir tant attendu, la surprise était parfaite ! Entre tristesse, rêverie, mélancolie, voix frissonnantes, musiques planantes... Alors, me direz-vous, y’a pas de quoi avec une pêche d’enfer à écouter ce genre de musique de bon matin... et bien, je ne suis pas un être normal faut-il croire, car moi, la mélancolie me met en joie... allez comprendre !! 

Et c’est exactement ce dont il est question avec cet album, une sorte de joyeuse mélancolie...

 

Les critiques musicaux savent décrire cela mieux que moi, c’est certain, et pour exemple, je vous laisse lire ce que les Inrocks ont publié à propos de cet album (notez que les inrocks en disent du bien... on l’a échappée belle !!!) ;-)

« Frontal et d’une profondeur sonore époustouflante, Coexist fait franchir un pas de géant au trio anglais. Construit comme une longue journée, il débute aux premières lueurs du jour avec Angels, titre le plus évidemment en filiation avec le premier album. Les corps se mettent en mouvement avec la dubstep Chained et s’affolent au son des steel drums de la vertigineuse Reunion, qui chante la lente dissolution du sentiment amoureux. Le disque bascule ensuite dans la nuit et la house avec Tides ou Swept away. Planante, la mélancolique Our Song clôt l’album, laissant l’auditeur béat devant tant d’audace, de clairvoyance, de liberté. “Dans nos chansons, il n’y a pas de noms de villes, de lieux, d’il ou elle, conclut Romy. J’aime penser qu’on fait de la musique dans laquelle on peut s’échapper.” Jamais la fuite n’avait été aussi belle.» (extrait issu de cet article http://www.lesinrocks.com/musique/critique-album/coexist-lextase-xx/ publié le 11 septembre 2012)

 

Alors, évidemment, ce n’est que mon avis, libre à vous de ne pas apprécier, mais si jamais vous étiez conquis, je serai ravie de vous avoir fait découvrir cela ! ;-)

 

Pour infos, ils font quelques dates en France (Paris, Lille, Bordeaux, Nantes et Lyon je crois...). Impossible pour moi de me rendre à Lyon pour les voir (de toute manière c’est complet !!) ce qui me désespère, mais leur succès se décuplant, je me dis que les occasions de les voir en France se multiplieront prochainement...

 

Et en prime un p'tit article sur cette vidéo ... http://www.thecreatorsproject.com/fr/blog/le-dernier-clip-de-the-xx-en-exclusivité-chained-est-une-lente-descente-vers-les-abysses