Il y a quelques semaines, dans un précédent article, je vous exposai mes questionnements quant à la sortie de ce film en salle... les pour et les contre, mes envies et mes craintes.

Finalement, histoire d’avoir une idée précise, et bien que j’aurai volontiers attendu encore quelques semaines pour échapper à la masse, je suis allée le voir !

(après 15 jours en salle, je suis allée à la séance de 12h, je n’ai pas non plus pris de très gros risques...!!)

054682

 

Verdict ? Mitigé... je vous explique pourquoi !

Alors, avant toute chose, je vous rassure tout de suite, non je n’ai pas pleuré comme une madeleine pendant tout le film... même pas un reniflement, c’est dire si j’ai été forte !

Mais oui, les petits louveteaux sont A-DO-RA-BLES ! Incontestablement.

493330

 

A part ça, je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis ennuyée, mais j’ai regardé l’heure au bout de 45 minutes de film... et ça, ce n’est vraiment pas bon signe.

Disons que le reproche majeur que je ferai à ce film, c’est la répétition et le sentiment d’être constamment au sein de la même scène, ce qui, à la longue, est vraiment lassant.

Alors certes, nous étions prévenus d’entrée, le film se déroule sur environ deux années, et donc, on traverse les saisons et l’évolution quotidienne de la vie au sein de la steppe mongole mais il n’en reste pas moins que c’est un peu creux...

 

454890

 

Alors, oui, j’ai bien conscience que dire d’un film de Jean-Jacques Annaud, qui dure 2 bonnes heures et qui a nécessité 7 années de tournage, que c’est long et ennuyeux, c’est un peu gonflé, oui, mais que voulez-vous... je n’ai pas vraiment accroché...

La faute aux personnages plus qu’au scénario si vous voulez mon avis d’ailleurs... Parce que je n’ai réellement ressenti aucune empathie pour aucun des personnages, et ça, ça m’a beaucoup dérangé... J’ai même trouvé le personnage principal presque détestable... sans profondeur, sans subtilité...

 

526935

 

Je crois qu’une énorme partie du problème c’est surtout que j’ai vu ce film en français et que je crois qu’il mérite d’être vu en VOST pour gagner en profondeur. Sincèrement, les premières minutes, entendre parler un français parfait ces nomades de la steppe mongole, ça m’a totalement désarçonnée... (cela dit, j’adresserai bien une supplication sincère aux dirigeants du cinéma jaune à l’emblème du Coq de la ville d’Annecy pour diffuser TOUS les films en VO à TOUTES les séances mais j’ai peur qu’ils n’en aient rien à faire de mes préférences face à la potentialité de remplir leurs salles... ce que je peux parfaitement comprendre...)

Bon, quoiqu’il en soit, ce film vient renforcer mon avis quant aux films de Annaud... (et cela dit, pas qu’en mal !):

  • Certes, c’est trop long et pas toujours suffisamment passionnant...
  • Mais...:
    • La photo et les décors sont juste ahurissants de beauté et de subtilité
    • Les détails et la précision avec lesquels sont filmés les animaux sont impressionnants (alors, Okay, on frôle trop souvent le documentaire animalier, mais c’est quand même très très beau visuellement). La mise en scène est sublimissime.

 

535373

    • Esthétiquement, on a clairement pour moi passé un seuil incroyable lors de la scène des chevaux dans le lac de glace... j’ai franchement trouvé cela incroyable. Toute la progression de cette scène avec les longs détails sur les chevaux, les pattes des animaux, la course au ralenti et les loups dans toute leur puissance, pour se terminer dans l’immobilité la plus totale... c’est franchement sublime.
    • En plus du reste, la musique est tout de même bien maîtrisé tout au long du film et pour le coup franchement remarquable.

Alors voilà... Je me suis ennuyée (un peu), mais c’était très beau (beaucoup) !

 

488799

 

Cela dit, l’autre déception (mais je m’y attendais...) est l’absence de réelle dénonciation politique de mon point de vue... Je comprends pourquoi le film n’a pas été censuré en Chine, car finalement, la dénonciation du système communiste et le thème politique majeur du livre sont à peine effleurés, mais surtout incarnés par des personnages tellement en demie-teinte qu’ils ne présentent aucun intérêt. 

Le film choisi donc de ne traiter que partiellement le livre, ce qui est un parti pris compréhensible compte tenu de la coproduction chinoise et des relations houleuses du réalisateur avec les autorités chinoises depuis «7 ans au Tibet».

 

141792

Néanmoins, il serait injuste de ne pas reconnaître le travail de réalisation incroyable de ce film français (financé à 80% par la Chine... désolée d’insister...) visuellement grandiose. 

Et vous, l’avez-vous vu ? Qu’en avez-vous pensé ?