345859

Dans la série «Je-ne-vous-en-ai-pas-parlé-parce-que-je-n’avais-pas-le-temps» (l'épisode précédent faisant référence à Lucy de Luc Besson!) je vous présente New York Melody (sorti au cinéma le 30 juillet dernier), petite comédie romantique américaine de John Carney avec Keira Knightley et Mark Ruffalo (rien que ça, ça fait rêver, avouez...!!) ;-)

 

Bon, je serai assez brève (comment ça il était temps ??!!) ;-) mais ce sera positif !

Certes, je n’ai pas des masses de choses à dire sur ce film, mais ça se résumera tout de même à ça: c’était un sympathique moment !! Voilà ! Et parfois, ça suffit, même au cinéma !!

Pas de réflexion philosophique, pas de prise de tête, juste un moment sympa.

Ce n’est vraisemblablement pas du grand cinéma, mais ça ne mange pas de pain et ce n’est pas désagréable !

 

(c’est mon coeur de midinette en mal de comédie sentimentale qui parle sur ce coup-là, pardonnez-le hein, soyez cool ...!! - merci !) ;-)

392119

 

Bon donc c’est l’histoire de Gretta, jolie comme un coeur, qui vient de se faire gentiment plaquer par son abruti de petit ami chanteur en passe de devenir un peu célèbre. Le tout se passe à NY mais la belle menace de retourner à Londres d’où elle vient pour noyer son chagrin. 

Dernier soir à NY, elle se retrouve à pousser la chansonnette dans un pub où se trouve justement un producteur sympa mais paumé qui lui aussi vient de se faire plaquer... par sa boite de prod... (c’est moche et tellement cousu de fil blanc mais que voulez-vous...??!!)

Bref! Comme la belle (en plus d’être jolie) a oublié d’être bête et possède une jolie et douce voix qu’accompagne à merveille pas mal de talent (c’est le scénario, j’y peux rien hein ??!!), elle se lie d’amitié avec le rustre bougon de producteur et ils s’en vont faire un album ! Bon voilà, l’enjeu du film n’est pas cornélien n’ont plus, mais la musique est sympathique, les plans de NY pas dégueu et la fin un peu cool...

C’est léger comme tout, pas trop sirupeux, et un tantinet utopique quand à l’éventuel renversement de l’industrie du disque un jour... En plein été pour rêvasser un peu, c’était parfait ! (ça valait un mauvais roman de plage en somme pour le même temps à y consacrer (1h40) et vu l’été moisi que l’on a eu, valait mieux être au ciné qu’à la plage...!) ;-)

 

Si vous ne l'avez pas vu au ciné, je vous le conseille donc lorsqu’il sortira en DVD, ce sera parfait pour étancher un petit moment de déprime passagère... De la guimauve bien réconfortante, la culpabilité et les calories en moins, et qui fait malgré tout, beaucoup de bien !! :-)

577899