syd

Je vous avez promis que je vous parlerai de musique, que je reviendrai plus assidument sur ce blog, mais en vrai, je ne suis pas aussi présente que je le voudrais...

Cela dit, pour les jours qui arrivent, je vous ai préparé un article «cinématographique» car j’ai pris le temps d’un ciné, pour un vrai coup de coeur...!

 

En attendant, et aussi pour amorcer ça (vous comprendrez dans mon prochain article promis !), et puis pour tenir mes promesses «musicales», et surtout parce que j’aime vraiment beaucoup ce groupe (dont je vous ai déjà parlé ici), je voulais vous parler de Syd Matters.

 

Syd Matters, c’était une découverte faite avec la BO des Adoptés de Mélanie Laurent (oui je sais, je saoule avec ce film, mais il m’a tellement touchée, pour tellement de raisons, que voilà, j’assume !!) avec «I might float» sur l’Album «Brotherocean».

 

Cet album traîne dans mes oreilles régulièrement, et je ne m’en lasse pas.

Si vous l’écoutez, vous y découvrirez, sans surprises je crois (vu ce que je vous propose régulièrement...), beaucoup de mélancolie. Il y a de la douceur douloureuse, quelque chose de presque dévastateur, entre ce qu’il peut y avoir de triste et de beau, quelque chose qui marque une limite, ténue, presque fragile, entre le ressenti et le sentiment, entre le doute et le réconfort. 

Il y a surtout cette élégance que j’adore. Celle des non-dits, de la pudeur, de la tristesse non exprimée, du bonheur ébauché, un peu comme un souffle, une respiration, un regard furtif, un sourire esquissé... quelque chose de subtilement perceptible, une sorte de caresse... presque fantomatique...

 

«Brotherocean» c’est le 4e album du groupe (qui date déjà de 2010).

Car Syd Matters, porté par Jonathan Morali, n’est pas si jeune ! Quelque chose comme 9 ans... Avec un premier album plus ou moins révélé par les Inrocks «A Whisper and a Sigh».

Ensuite, ce sont des Bandes originales, celle de «La Question Humaine» notamment, et quelques morceaux dans des films et des séries (Newport Beach notamment pour ceux qui étaient encore ados vers 2005...!!)

 

Je vous laisse découvrir ou apprécier encore :-)

(En plus c’est parfait pour le temps qu’il fait ces jours-ci... (si vous me dites que chez vous il fait merveilleusement beau et lumineux, je mords je vous préviens !!) ;-)