Remarquée en 2014 par les Inroks Lab, Juliette Armanet nous livrait déjà les codes d’un «Amour en solitaire» plein de promesses qui comptabilise alors plus de 200 000 écoutes en Streaming et lui ouvre les portes de toute une série de premières parties à travers la France parmi celles de Julien Doré, Brigitte, Bryan Ferry ou encore Juliette Gréco...

Mi-avril 2016, Juliette Armanet dévoile un clip totalement décalé, plein de poésie, dans lequel elle chante son «Manque d’amour» sur une île perdue et paradisiaque, entre un cheval blanc brossé par ses soins qui se confond avec un piano et une nuée de jeunes hommes à moitié dénudés, façon paradis artificiel.

 

capt_YT_JulietteArmanet

 

Délaissant le sentiment hallucinogène sous opiacés, préférons-lui la douce et étrange rêverie un brin kitch qui nous emporte dans cet univers sensuel aux sonorités cristallines et mélodies délicates, un brin rétro(grades) qui souligne des textes hérités d’une variété française élégante et chic.

juliette armanet

 

Et c’est cette teinte mélodieuse, sensible, subtilement pop que prend son dernier EP «Cavalier Seul» (sortie le 29 avril) qui compte 4 titres poétiques où l’amour et la solitude se font écho. 

4 titres plein d’humour (parfois noir) et de sincérité qui font du bien.

De la jolie nostalgie délicate de «La carte postale» aux doux accords mélancoliques piano/voix un brin cristallins de «Adieu Tchin Tchin» et «Manque d’amour», en passant par l’ambiance pop entraînante (un peu entêtante) de «Cavalier Seule» (mon coup de coeur !), on se laisse envelopper par cette ambiance musicale intimiste et charnelle où les sonorités surgies du passé de la variété française côtoient des rythmes modernes absolument envoûtants.

JARMANET2-®ErwanFichou&The¦üoMercier2016

 

Gageons que la douce poésie de Juliette Armanet associée à sa délicate et sensible musicalité ne nous laissera, à l’avenir, guère indifférants.