21041954_20130920111753738

Aurai-je de moi-même été tenté de découvrir ce film d’Arielle Dombasle ?

A priori, oui, même si sa sortie en octobre 2013 était passé relativement inaperçue pour moi.

Présenté à l’occasion de l’hommage rendu à Jean Cocteau (Cinéaste de la Belle et la Bête en 1946) pour le cinquantième anniversaire de sa mort au Festival de Cannes 2013, ce film a reçu un accueil plutôt mitigé.

Arielle Dombasle y relate les amours contrariés de Jean Cocteau et Raymond Radiguet, au début des années 20. Cocteau a tout juste trente ans lorsqu’il tombe passionnément amoureux de l’écrivain Radiguet dont la mort à un effet dévastateur sur le réalisateur, qui sombre dans une épouvantable addiction à l’opium.

Opium est un film sur l’amour donc mais également une comédie musicale dont la musique originale de Philippe Eveno est composée sur les poèmes de Jean Cocteau (incarné par Grégoire Collin dans le film). Parmi les oeuvres choisies de Cocteau on retrouve entre autre «Oedipe Roi» ou «Plain Chant»...

Le format musical est très déroutant. Il occupe environ 80% du film et n’a pas contribué, de mon point de vue, à le rendre très accessible ni très compréhensible.

Pourtant à l’origine je trouvais l’idée du film intéressante et le projet plutôt audacieux. Le chassé-croisé de courants avant-gardistes et d’artistes brillants et variés, promettait d’être passionnant, mais malheureusement je me suis atrocement ennuyée...

La faute au format du film, je me répète, mais malgré une durée tout à fait honnête (à peine 1h20) l’ensemble est épouvantablement soporifique !

 

La mise en scène est des plus farfelue et des plus kitsch, de même que le montage, totalement délirant. Limite désagréable voire énervant. 

Bien sûr, il faut voir tout cela avec l’oeil créatif et l’esprit libre de toute contrainte, mais encore... l’audace est ici trop bizarre !

21006929_20130518105947024

D’autant que de tout ce capharnaüm sans charme, on perd l’essentiel je trouve: l’amour, la passion et la relation humaine qui unissent les personnages...

Il est évident que dans l’horizon cinématographique qui s’offre à nous, on trouve mieux sur le thème de l’amour que ce que nous propose ce film qui semble pourtant avoir voulu en faire son thème principal...

 

En bref, impossible pour moi d’apprécier ce film, malgré l’hommage évident qu’Arielle Dombasle a tenté de rendre à Cocteau.

Le casting pourtant est des plus brillant !

Grégoire Collin (Cocteau), Samuel Mercier (Radiguet), Niels Schneider (Maurice Sachs), Julie Depardieu (Nyx), Hélène Fillières (Marie-Laure de Noailles), Philippe Katerine (Nijinski), Anna Sigalevitch (La princesse de Polignac), Marissa Berenson (La marquise de Casati), Audrey Marnay (Coco Chanel)

21006931_20130518105947539

Produit par Margo cinema et Monsieur Pierre Bergé en personne, qui a de ce fait affirmé son soutien à ce film, ce projet est peut-être plus une expérimentation artistique de la part de sa réalisatrice, qui y déploie son amour pour le cinéma et la musique (jazz, musique des années 20 et musique très contemporaine sont omniprésents tout au long du film) qu’une réelle tentative de captiver son public.

21006934_20130518105948461

Même si je remercie Epicentre Films et CineTrafic de m’avoir permis de découvrir ce 3e film d’Arielle Dombasle sorti en DVD le 4 novembre 2014, j’espère fortement que mes futures découvertes DVD seront plus distrayantes !

En attendant les films de 2015 donc pour ma part, je vous laisse vous faire votre propre avis au sujet de ce film, qui sera, je l’espère, plus éclairé que le mien ! ;-)

Ma curiosité m’aura tout de même amené à découvrir l’ensemble du coffret du film proposé par Epicentre Films (je vous laisse aller les découvrir sur leur page Facebook), qui outre les suppléments du DVD (Documentaire, photos, bande annonce) propose le CD de la Bande Originale du film. Rien de transcendant pour moi (compte tenu que la Bande Originale a été un peu mon soucis pendant tout le film !) mais l’idée et la démarche sont remarquables. Pour les amateurs du film et du travail effectué par Arielle Dombasle et Philippe Eveno sur la mise en musique des textes de Cocteau, l’ensemble est vraiment très complet.

21006930_20130518105947352