20 mars 2015

Autant en emporte le vent (Gone with the wind)

Aujourd’hui, mes petits chatons, nous nous attaquons à un monument du cinéma américain, voire du cinéma tout court, j’ai nommé, «Gone with the wind». (et au passage, on en finit avec ma santé mentale, puisqu’après des dizaines de jours à plancher sur cette chronique, je suis au regret de vous annoncer que j’ai fini par décompenser... le cinéma aura eu ma peau... depuis longtemps, je le savais !) ;-) Cela étant dit, recontextualisons le propos : 1939, dans une actualité mondiale bien loin de toute frivolité, David O. Selznick... [Lire la suite]