Quelques temps déjà que je vous parle du Festival du film d’animation d’Annecy, longtemps fusionné avec le Festival de Cannes, puis dissocié en 1960 pour devenir un festival à part entière (on s’en réjouit d’ailleurs !!)

Depuis lors, il se tient sur les rives du lac d’Annecy et au coeur de la ville, offrant aux festivaliers, professionnels et curieux un écrin rêvé, véritable ode au cinéma tant le décor est parfait ! (quiconque est venu une fois à Annecy a pris l’ampleur de la beauté de la ville... tellement théâtrale... la perfection incarnée entre centre historique baigné de canaux encadrant les bâtiments médiévaux et lac à perte de vue rehaussé des montagnes...!!)

Cette année, le festival aura lieu du 9 au 14 juin prochain. (c’est à dire tout bientôt !!)

 

L’ensemble de la programmation est très vaste. De nombreux films sont présentés en compétition auxquels s’ajoutent nombre de films hors compétition.

Pour la compétition donc, on compte au total 9 longs métrages dans cette sélection ainsi que 55 courts-métrages, 56 films de fin d'études, 29 films de télévision et 65 films de commande.

Je reviendrais plus tard sur le reste de cette sélection en compétition. Je vais m’attarder aujourd’hui seulement sur les 9 longs-métrages afin de vous en présenter brièvement les synopsis...

9 longs-métrages donc et 9 nationalités représentées qui génèrent 9 styles différents qui promettent d’être très intéressants! 

 

      giovanni  Last-Hijack-Documentaire_portrait_w193h257  les amants électriques  minuscule

 

  • Asphalt Watches (Canada)

Réalisé par Seth Scriver et Shayne Ehman (2013) Une histoire vraie fondée sur le voyage en autostop des deux cinéastes, Shayne Ehman et Seth Scriver. Aventures comiques et douloureuses de Bucktooth Cloud et Skeleton Hat durant leur périple transcanadien de l'année 2000.

  • Cheatin’ (Etats-Unis) Titré en Français: Les amants électriques

Film de Bill Plympton qui relate les aventures de Jake et Ella qui se rencontrent dans un accident d'auto-tamponneuse et s'éprennent follement l'un de l'autre. Mais c'est sans compter le machiavélisme d'une garce qui sème le trouble chez les amoureux transis. Jusqu'où la jalousie la mènera-t-elle ? Entre envie de meurtres, tromperies en tout genre et un peu de magie, Jake et Ella sauront-ils surmonter leur rancœur ?

  • Giovanni no Shima (Japon)

Film de Mizuho Nishikubo dont le titre français est L’île de Giovanni. (2013) 1945 : Après sa défaite, le peuple japonais vit dans la crainte des forces américaines. Au nord du pays, dans la minuscule île de Shikotan, la vie s'organise entre la reconstruction et la peur de l'invasion. Ce petit lot de terre, éloigné de tout, va finalement être annexé par l'armée russe. Commence alors une étrange cohabitation entre les familles des soldats soviétiques et les habitants de l'île que tout oppose, mais l'espoir renaît à travers l'innocence de deux enfants, Tanya et Jumpei...

  • L’arte della felicità (Italie)

Alessandro Rak nous présente un film original (2013): Sous un ciel de plomb, dans le paysage apocalyptique d'une Naples plus dégradée que jamais, Sergio, un chauffeur de taxi, apprend une nouvelle qui le bouleverse. Rien ne sera plus jamais pareil.

  • Last Hijack (Allemagne, Belgique, Irlande, Pays-Bas)

Réalisé par Femke Wolting et Tommy Pallotta ce film d’animation nous fait la surprise d’être également un documentaire (2014) Ce récit de survie est l’histoire vraie de Mohamed, un pirate somalien, racontée de son point de vue. Le réalisateur adopte une nouvelle approche, hybride, pour tenter de comprendre comment Mohamed en est venu à mener une existence aussi brutale et dangereuse.

  • Lisa Limone ja Maroc Orange. tormakas armulugu (Estonie, Finlande)

Réalisé par Mait Laas (2013) : Maroc est le type même du héros plein de courage face aux préjugés et à la pauvreté. Lisa est la fille d'un riche homme d'affaires propriétaire d'une plantation de tomates. Une "juteuse" histoire d'amour naît, qui rappelle un célèbre ouvrage de Shakespeare.

  • Minuscule - La Vallée des fourmis perdues (France)

Réalisé par Thomas Szabo et Hélène Giraud, ce film a déjà connu un joli succès en salle depuis janvier dernier (Cocorico...!!!): Dans une paisible forêt, les reliefs d’un pique-nique déclenchent une guerre sans merci entre deux bandes rivales de fourmis convoitant le même butin: une boîte de sucres! C’est dans cette tourmente qu’une jeune coccinelle va se lier d’amitié avec une fourmi noire et l’aider à sauver son peuple des terribles fourmis rouges...

  • O menino e o mundo (Brésil)

Le film d’Ale Abreu raconte comment un enfant décide d’aller trouver son père et découvre un monde de créatures fantastiques et de machines étonnantes au cours de son voyage.

  • Saibi (Corée du Sud)

Sous le titre The Fake le dernier film de Sang-ho Yeon raconte l’histoire des habitants d’un village qui sera bientôt englouti par les flots suite à la construction d’un barrage qui deviennent les victimes d’un escroc prénommé Choi. Se faisant passer pour un prophète, Choi sermonne ses ouilles à longueur de journée, aidé dans sa tâche par le pasteur Chung, et parvient à convaincre les villageois de verser leurs indemnités de relogement à cette religion d’un nouveau genre. Mais Min-chul, un bon-à-rien méprisé de tous, découvre le pot aux roses…

 

Alors voilà ! Depuis que je me suis réellement penchée sur cette sélection je trépigne d’impatience de savoir ce que ça va donner... j’ai hâte de pouvoir les voir je dois dire car ces 9 films ont vraiment l’air passionnants ! 

 

J’enrage mille fois de ne pas avoir le temps de profiter d’une accréditation pour aller voir tout ça de plus près... Je serai donc patiente... mais je reviendrai au plus vite vous reparler de ces petites merveilles d’animation !

  

Ouvrez grands vos yeux et vos oreilles, je sens que cette édition du Festival d’Annecy va être réjouissante !! :-)

 

Bonne chance à tous les neuf ! Et que le sort puisse leur être favorable...! ;-)